Sciences : tenir compte du décalage astrologique


L’Ourson Géo ayant bien lorgné dans sa lunette, est au regret de vous faire savoir que les dates régissant les signes du Zodiac sous lequel vous êtes né ne correspondent plus à l’éphéméride zodiacale actuelle, ce, depuis plusieurs siècles. Si, par exemple, vous vous croyez Gémeaux, erreur: vous êtes en fait Taureau !
Les signes zodiacaux ont été déduits des constellations traversées par le soleil, selon une trajectoire circulaire qu’on a appelé « Zodiac ». Vers le Vème siècle avant J-C, la répartition de l’année en 12 secteurs couvrant chacun 30° d’arc sur l’écliptique de la voûte céleste a ordonné une classification en 12 signes du Zodiac. Tous les astrologues l’ont prise comme postulat pérenne, pour prédire notre avenir.

Méprise fatale : il y a 13 constellations du Zodiac – pas 12 – si l’on réintègre un arc oublié, dont le signe correspond au « Serpentaire ». L’astrologie a omis de mettre à jour son système de référence astronomique … De plus, les dates référentes d’ouverture et de fermeture des signes zodiacaux ne coïncident plus avec le cycle astral actuel (il y a 20.000 ans, ça collait encore, mais tout change…). Enfin, certaines constellations sont traversées en neuf jours (Scorpion) et d’autres en quarante-quatre (Vierge). L’égale longueur des périodes zodiacales est donc une arnaque !

– Si vous êtes « Cancer », ça correspond à peu près, mais pas du tout pour les autres. Ainsi, si vous êtes né entre le 29 novembre et le 17 décembre, vous n’êtes pas Sagittaire : en fait, vous n’existez pas. Le signe « Serpentaire », qui est le vôtre, n’est pas reconnu en astrologie. Vous économisez autant sur les frais de voyance. Mais, vous devez rendre votre état-civil et renoncer à la Secu !
Vous vous pensiez « Bélier », et bien vous êtes en fait « Poisson ». L’ancien « Taureau » entame une nouvelle vie comme « Bélier », un sacré changement de perspective ! Le « Capricorne » se révèle à lui-même en « Sagittaire » et le voilà chevauché par le « Verseau ». Le « Cancer » se retrouve « Gémeaux », lequel va charger au galop en furieux « Taureau » qu’il est devenu. Et toute la ferme des personnages astraux de se pousser du col, des cornes et des pattes en une grande mêlée zoo-stellaire !

– Géo vous sait perdu et dépité. Il vous offre gratuitement cette fois (mais n’y revenez pas !) une table des équivalences astrales.
L’important reste de bien situer la constellation de la Grande Ourse, celle de la Petite Ourse et celle de l’Ourson. Car il y en a bien trois, comme cela a été récemment prouvé. Si ça vous saoule, passez à l’horoscope chinois (fourni contre rétribution astronomique) et qui suit, lui, six mois par an, le cycle de la Lune et les six mois suivants, celui de la Lautre. Attention, « Lune » et « Lautre » se ressemblent à s’y méprendre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s