* 13 novembre – Biden policies

Que peut-on prévoir de la politique extérieure des Etats Unis sous Joe Biden ? Si le président élu arrive à coopérer avec le Sénat (où la majorité tiendra à un fil) et s’il contrôle les courants divergents de son parti, elle pourrait gagner en prévisibilité et en cohérence, par rapport au désastre légué par D. Trump. Dans les fondamentaux qui l’animent, l’ancien président de la commission des affaires étrangères du Sénat en 2002 accorde une place primordiale au multilatéralisme et à la solidarité entre alliés:  »Pendant 70 ans, les États-Unis, ont joué un rôle de premier plan pour instaurer des règles, signer des accords et animer des institutions qui ont guidé les relations entre les nations et fait progresser la sécurité et la prospérité collectives – jusqu’à Trump », relevait-il en avril, dans une contribution à ‘’Foreign Affairs’’. Méritoire volonté de retour parmi nous tous, en présidence de table (‘’back to table head’’), sachant que les invités au festin se sont considérablement durcis entretemps. Comme il le précise : ‘’l’Amérique est de retour… mais ce n’est plus l’Amérique seule ».

Le partenariat transatlantique retrouvera très probablement des couleurs et un ton plus courtois. Il se penchera plus fermement sur les incartades de Vladimir Poutine, « la plus grande menace pour l’Amérique en ce moment, en ce qui concerne notre sécurité et nos alliances ». Bien sûr, le maître du Kremlin ne restera pas inactif. Ses incursions dans la vie démocratique européenne (via les réseaux sociaux, les connections avec l’extrême droite, la guerre psychologique, etc.) justifient amplement de ne pas renoncer à l’Europe (UE) de la sécurité et de la défense. Peut-être, une OTAN sous plus forte emprise géostratégique des Européens (s’ils y sont prêts) et où Washington assumerait un partenariat sans leadership inégal amorcerait la nécessaire transition politique au sein de l’Alliance. Pour ce qui est de la Chine, le ton devrait changer mais la nature-même ‘’systémique’’ des contentieux est désormais gravée dans les esprits.

Les démocraties d’Europe occidentale sont en tout cas aussi ravies et soulagées que les dirigeants ‘’illibéraux’’ des démocratures d’Europe de l’Est sont pris à contre-pied. Ils l’ont, certes, bien mérité. Sans tomber dans cette catégorie, Boris Johnson et ses rêves de grand large transatlantique subissent un magistral ‘’flop’’ post-Brexit, face à un leader américain ami de l’Europe et sourcilleux qu’on ne déstabilise pas la paix dans ‘’son’’ Irlande d’origine.

Même si ‘’l’Histoire ne repasse pas les plats’’, beaucoup de bonnes choses du passé pourraient revenir : un retour à l’Accord de Paris sur le climat (c’est annoncé) et à l’accord iranien sur le nucléaire (ce sera négocié); de même au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies; une vision moins fermée sur la fiscalité du numérique; une réintégration de l’OMS (annoncée), de l’UNWRA avec moins de dureté envers les Palestiniens… Au cours de ses 100 premiers jours au pouvoir », Biden conviera les dirigeants des  »nations les plus polluantes » pour un sommet sur le climat, avec au menu, le réajustement à la hausse de leurs engagements. En émulation avec le Forum de Paris sur la paix, il s’engage à tenir un sommet mondial pour la démocratie ‘’visant à renouveler l’esprit et le but commun des nations du monde libre ». Il en attend des engagements dans les luttes contre la corruption, l’insécurité électorale, et pour les droits humains.. Dans tout cela, le seul hic, c’est qu’il va falloir encore attendre plus de deux mois pour voir le lancement de ce. nouveau départ. Plus qu’il n’en faut à D Trump pour répandre de l’huile sur tous les foyers du monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s