* 02 juin – Place aux monstres !

’Le sujet de l’Ukraine est clos’’. Il se dit désormais ‘’intéressé’’ à s’occuper de la Pologne… Le propos émane d’un monstre féodal parmi les dirigeants locaux de la Fédération de Russie : le patron-tortionnaire de la République tchétchène, Ramzan Kadyrov. C’est le fils du précédent  »boucher » de cette petite république martyre du Caucase. Il aura fallu deux guerres sales – dont la seconde a ouvert l’ère Poutine – pour soumettre et écraser la société musulmane locale, en quête d’autonomie. Son soulèvement a surtout servi l’autocratisme nationaliste de Moscou. Grozny, la capitale séculaire, a été entièrement rasée. Les hommes en âge de combattre ont été exécutés de façon extrajudiciaire puis déguisés post mortem en ‘’terroristes’’. Depuis ces hauts faits, la famille Kadyrov s’est spécialisée dans les basses besognes que lui confie Vladimir Poutine.

Dans la guerre que celui-ci conduit contre l’Ukraine, un millier de ‘’volontaires’’ tchétchènes aurait été envoyé par Kadyrov se battre aux côtés des militaires Russes. Ces brigades se sont spécialisées dans le ‘’nettoyage’’ à l’intérieur des villes détruites par l’artillerie russe. En bref, elles étripent civils comme militaires pour faire la place pour d’autres. De façon anecdotique, certains résistants tchétchènes leur font face, qui, eux, ont rallié Kiev. Où donc s’arrêtent les confrontations civiles, ou commencent les conflits internationaux ?

Que penser lorsque ce féal annonce que son prochain ‘’nettoyage’’ va concerner des pays européens qui ont apporté leur aide à l’Ukraine, à commencer par la Pologne ? Dans une récente interview à distance, avec la BBC, le monstre conseille aux ‘’ennemis’’ européens » de ‘’reprendre leurs armes’’ ou alors …  Implicite, l’évocation d’attaques terroristes n’en est pas moins claire. La Pologne figure aux avant-postes, avec quelque 3,5 millions de réfugiés ukrainiens recueillis sur son sol. Elle aurait également transféré aux forces ukrainiennes plus de 200 chars de divers types soviétiques. Derrière elle, les pays baltes, la Moldavie, la Finlande, la Géorgie ont de quoi être inquiets.

D’autres guerriers, envoyés en renfort par le régime syrien de Bachar Al Assad, sont du même acabit éthique monstrueux. Heureusement pour l’Ukraine, ils sont moins adaptés au terrain européen. A Moscou, le commandant en chef fait feu de tout bois, s’employant à élargir le cercle des belligérants. Il prend visiblement plaisir à se moquer du droit de la guerre. Le déluge de feu qu’il inflige aux civils, le recours à des assassins de bas étage, la condamnation à mort des résistants de Marioupol (division Azov), les ricanements qui accompagnent les meurtres de journalistes … tout chez lui sue l’instinct de vengeance et la destruction du droit.

Il est grand temps que les Nations Unies suspendent la participation de Moscou au Conseil de Sécurité… ou alors que l’on refonde le système multilatéral dans une matrice capable de contrer la sauvagerie voire d’imposer la Paix ! (Rêvons un peu …).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s