Brèves d’avant (celles de maintenant)

Brèves de juin 2019

 * 30 juin – Vaillante Carola Rackete, capitaine du Sea-watch III, qui a tenu bon face à la rage hystérique de M. Salvini. Avec une cinquantaine de rescapés à son bord depuis 17 jours, elle a donné la priorité à la protection de leur vie et à l’application du droit maritime : débarquement au port sûr le plus proche. Arrêtée à Lampedusa pour son comportement exemplaire ! https://oursongeopolitique.blog/2018/06/29/1994/ – Trump a pénétré sans visa en Corée du Nord (à Panmunjom). Aucune punition pour lui.

* 28 juin – Victoire au G 20 d’Osaka ! Trump a fait dissension sans pouvoir torpiller le consensus des autres sur le climat. Bolsonaro, étranger au sujet, s’est fait oublier. Par rapport à Buenos-Aires-2018, recul 0, avancée 0. Autre haut fait : l’UE a signé un projet de traité de libre-échange avec le Mercosur (encore Bolsonarco, par ailleurs délesté de 49 kg de cocaïne lors de l’escale en Espagne de son avion de réserve !). Le libre-échange gage de paix et progrès pour les consommateurs ou dangereux syndrome de mondialisation « hors-sol » ? Pas si simple.

* 27 juin – Le président LYB affirme une ligne rouge : pas de communiqué commun à Osaka si les références au climat devaient être édulcorées ou l’accord de Paris, relativisé. Impeccable, bien qu’un peu embarrassant pour l’hôte japonais qui voudrait, lui, amadouer Trump (tensions commerciales obligent)! Si cette fermeté sur les principes est du même tabac que celle qui guide nos ventes d’armes à l’Arabie, notre « alliée », ou l’accueil des exilés « dans l’absolu respect des droits humains », on ira loin. * 26 juin – Le président, (Lapin)aux yeux bleus, au Japon : il rencontre Shinzo ABE et assiste au G 20. L’Ours Géo raille-t-il « ces fastueuses dépenses pour faire accoucher une montagne d’une souris ? » Pas du tout ! Le plan B ce serait l’autarcie, l’isolement, la stagnation, voire la destruction des ciments du monde, façon Trump. Nos grands chefs ont des tempéraments de cabot (« regardez-moi, j’y suis »!) mais aussi des responsabilités écrasantes. Ils ne peuvent dévoiler ni leurs hésitations ni leurs manœuvres en sous-main. Rien de spectaculaire mais du fond. –

* 26 juin, Journée internationale de l’ONU de soutien aux victimes de la torture. Sans rapport avec la brève précédente.

* 25 juin – L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe lève les sanctions – purement symboliques – qu’elle avait prises contre la Russie, en 2014, lors de l’annexion de la Crimée et des troubles dans le Donbass. Le retour de Moscou dans l’enceinte des 47 Etats européens et de l’Est de l’Europe marque-t-il un recul du droit international, un souci réaliste de garder des ponts avec un acteur majeur du jeu européen ou celui de ne pas couper la population russe d’un recours en justice très utilisé face à l’arbitraire de ses tribunaux ? Géopolitique et droits humains, un binôme complexe qui défie les slogans simples et les caricatures…

* 24 juin – Présentation du plan Jared Kushner pour le développement des territoires palestiniens (occupés). 50 milliards de $ sur cinq ans pour se résoudre à l’occupation. Renonciation à circuler librement, oubli la partition en deux Etats, résignation à l’extension des colonies : un bakchich pour rendre incontournable l’annexion ? Trump veut faire plaisir à ses électeurs évangéliques. Netanyahou, empêtré dans les affaires, cherche, lui, à sauver sa peau.

* 23 juin – Privé de sa courte victoire du 31 mars à la municipale d’Istanbul, Ekrem Imamoglu cartonne lors de son second essai, avec 54 % des suffrages. Une bonne claque pour Erdogan. Excellent !

– Le Chinois Qu Dongyu est élu à la tête de l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), devant la Française Catherine Geslain-Lanéelle. Les arguments de campagne ont été rudes. Après l’enlèvement, l’an dernier, de M. Meng, alors grand patron élu d’Interpol, par ses autorités on va voir si l’attachement de celles-ci au multilatéralisme va jusqu’à laisser un de leur nationaux opérer librement au sein d’une agence onusienne. C’est important car, par ailleurs, la Chine a une vraie légitimité à mener la croisade contre la faim dans le monde.

* 22 juin – Une banale scène de ménage décidera-t-elle l’avenir du Royaume Uni en Europe ? Celle qui a opposé Carrie Symonds,sa nouvelle compagne à Boris Johnson, le super-favori pour Downing street, ne pouvait plus mal tomber. Que le parti Torry se place sous la coupe d’un furieux irascible et mal-aimé confirmerait que sa formule de hard Brexit équivaut à une course au suicide.

* 21 juin (fête de la musique – boum !). Il s’en est fallu de 10′ que « la foudre et la colère » US ne frappe l’Iran. Trump justifie son inconséquence par un souci de proportionnalité tardif (limiter les pertes civiles collatérales). Plus que les fragments du drône RQ 4 – vrais ou pas – exhibés par Téhéran, la posture offensive de l’expédition américaine est parlante (P-8 Poseïdon de surveillance et guidage de drônes, lanceurs F 18 de l’US Navy). L’Iran aurait épargné le P-8 est son équipage de 35.

* 19 juin – Un drône américain abattu au-dessus du détroit d’Ormuz. Allant vers l’Iran ou retour d’Iran ? On plastronne de part et d’autre : « grave erreur de l’Iran (Trump) » ou « prêt pour la guerre, même si on en veut pas (Général Salami – quel nom !). La dépêche d’Ems, qui a déclenché la guerre de 1870, ou le coup de revolver de Sarajevo en 1914, déclencheurs de deux terribles conflits, apparaissent comme de la « gnognotte », en comparaison.

* 18 juin – Un appel, ce jour ? Peut-être à développer fortement le premier embryon de budget de la zone €uro, que le Conseil européen s’apprête à approuver. C’est un premier pas, encore bien modeste et très loin du compte, pour préparer le vieux continent à affronter l’avenir.

* 17 juin – Les Etats-Unis expédient 1000 militaires « au Moyen-Orient » et exhibent des photos de tankers troués… au dessus de la lige de flottaison. C’était donc pour du beurre ! Téhéran, visé, augmente ostensiblement sa production d’Uranium enrichi, sans violer clairement ses engagements. A quel jeu joue-t-on ?

* 16 juin – Le quart de la population hongkongaise est dans les rues pour dénoncer son gouvernement. Carrie LAM s’excuse, mais sans renoncer à reprendre, plus tard, son projet d’accord d’extradition avec Pékin (lequel ne pipe pas). Joshua WONG, libéré, est très remonté. Une bataille remportée ? Le Maghreb, l’Afrique et l’Asie orientales … Qui dira que la jeunesse (non-européenne) ne s’engage pas pour la démocratie ?

* 15 juin – Le secrétaire général des Nations-Unies appelle à une enquête sur les attaques en mer d’Oman

.

* 14 juinDeux pétroliers attaqués en Mer d’Oman, hier. On redoute le pire – une allumette à conflit – mais on sait déjà que la désinformation est à l’oeuvre. Entre une machination de Bolton, le mauvais génie géopolitique de Trump, et un sale coup des Gardiens de la Révolution iraniens, on a pas envie de choisir. Rêve naïf d’une Europe engagée pour la paix, à l’ONU…

* 13 juinIvan Golounov met en lumière l’incohérence de la démocrature russe. Le journaliste, piégé puis incriminé (comme tant d’autres) pour « possession de drogue », a suscité une vague d’indignation, au-delà même des cercles médiatiques. Annulation de son procès mais, dès sa libération, répression musclée de ses supporters, qui manifestaient dans les rues de Moscou. Plus de 500 personnes arrêtées. Alexeï ­Navalny a été embarqué, lui aussi. Humilié la veille, sur une affaire locale, qui ne lui importait guère, le pouvoir retrouve vite ses vieux réflexes d’autorité. On se croirait chez Erdogan !

* 12 juin – Ca barde encore à Hongkong. Face à l’indignation citoyenne, le gouvernement de Carrie LAM ne débite que des fadaises. Du coup, la rue demande sa tête… et obtient en retour gaz lacrymo et coups de matraque. Beaucoup de blessés. Que l’Exécutif recule comme en 2003 (projet de loi sécuritaire) ou 2012 (réforme des manuels scolaires) ou qu’il « cogne » comme lors de la « révolution des parapluies » de 2014, c’est Pékin, derrière lui, qui commande et exige. Précisément ça qui répugne aux manifestants !

* 11 juin – Au Soudan, velléité de reprise de contact du Conseil Militaire de Transition avec la population ? Même pas le temps, pour celle-ci, de veiller ses morts. Si cela se concrétise, ce serait inouï. L’Ethiopie propose ses bons offices, mais les « parrains » des militaires dans le Golfe l’entendent-ils ainsi ? – Article pour creuser un peu : un bandit assassin, à Khartoum/

* 10 juin – Trump champion absolu des victoires à la Pyrrhus. Le Mexique se plie à son diktat sur l’immigration latina pour échapper aux taxes-chantage… mais il lui suffira de montrer sa garde nationale à la frontière du Guatemala. Du vent ! Ca rappelle la grande victoire obtenue sur KIM Jong-un, qui continue à tester ses missiles, en rigolant.

* 9 juin Un million de Hongkongais dans les rues, pour refuser un projet de transfert des « suspects » (?) vers les organes répressifs et inféodés de la justice continentale. C’est un nouveau coup porté à l’autonomie interne octroyée à la Région administrative spéciale, pour 50 ans (jusqu’en 2047). C’est dans l’immédiat une menace absolue sur les dernières libertés politiques auxquelles s’accrochent ses habitants. Une preuve de plus que les autocrates pékinois méprisent le droit et les gens.

* D Day oblige, Donald 1er débarque en souverain du Royaume Uni. Il compose son gouvernement (Boris Johnson, Nigel Farage…), rompt avec l’Europe (« hard brexit immédiat sans règlement financier ») et ridiculise Theresa May, partante (« négociatrice nulle »). Il s’en faudrait de peu que « ses » sujets britanniques, excédés, lui réserve le sort infligé à Charles 1er en son temps.

* 4 juin – 30 ème anniversaire de Tiananmen, le Global Times de Pékin se fend d’un billet d’humeur : la répression du mouvement étudiant (et citoyen) fut une très bonne chose, « qui a immunisé le peuple contre le désordre et les troubles ». Vu comme ça… Qui dira encore que le 4 juin reste une date taboue en Chine ? Voir : https://oursongeopolitique.blog/2017/07/15/liu-xiaobo-pardon-davoir-change/

* 3 juin – Khartoum : un Tiananmen devant le QG de l’armée soudanaise. La milice téléguidée par les militaires a tiré sur une foule désarmée. Des tués, des blessés en grand nombre. Rupture entre les parties en présence. Depuis celui de Pékin en 1989, il y a eu presqu’autant de Tiananmen que de printemps démocratiques. Il n’est dans l’ADN d’aucune armée non-démocratique de céder son emprise et ses privilèges au Peuple, parce que celui-ci en fait simplement la demande insistante. Au mieux, les états-majors concèdent, par nécessité, des apparences, une vague vitrine de dialogue. On doit s’inquiéter aussi pour les Algériens. Il est plus pressant de faire quelque chose pour eux que de s’exhiber en chemise blanche, avec deux sacs en mains, devant un tank (gonflable) pour singer les images de CNN 1989 !

* 1er juin – Parmi trois jihadistes Français, un certain Mohammed, cadre-recruteur présumé d’Al-Qaïda ayant surtout opéré dans la région d’Orléans, s’est fait arrêter, en cavale, au Pakistan. Ce Franco-Marocain de 36 ans en a été expulsé en 2013, sans être parvenu à rejoindre les comparses de Ben Laden. Il vient d’être déchu de sa nationalité française, aux termes d’un décret publié au Journal officiel du 29 mai. Le Conseil d’État a émis un avis conforme à cette déchéance, qui, rappelons-le, sanctionne uniquement les binationaux, « semi-citoyens français ». Pauvre Maroc, qui sert de poubelle pour rebuts de la France ! Pauvre France qui renie ses enfants indignes ! Pauvre Conseil d’Etat qui glisse la poussière sous le tapis !

Brèves de mai 2019

* 31 mai – Il faudra attendre la rentrée pour se faire une idée des orientations nouvelles du parlement de Strasbourg et de la Commission. Important mais pas existentiel, puisque les forces populistes n’y auront pas la main. Libéraux et Ecologistes vont-ils y apporter une once de renouveau, puisqu’aucune coalition ne se fera sans eux ? Et quid du Brexit ? Il faudrait que ça bouge.

* 30 mai – Trump va déclencher l’apocalypse des taxes commerciales contre ce pauvre Mexique : + 5 % par an, cumulable jusqu’à 25 %, sur tout ce que les Etats-Unis importent de ce pays. Après l’Iran, la Russie, la Chine, le Venezuela et bien d’autres, voilà un geste guerrier contre une nation moins puissante… et en même temps une balle tirée dans le pied de l’industrie américaine. Et aussi une méchante grimace faite à la paix. Pourquoi donc une telle vilainie ? Pour bloquer l’arrivée de migrants centraméricains aux frontières du Rio Grande ! La ficelle est grosse : les taxes vont payer le mur frontalier promis aux électeurs de Trump et la persécution des pauvres va contribuer à sa réélection fin-2021. Joli monde !

* 29 mai – La Chine recycle de moins en moins ses excédents commerciaux en bons du Trésor américain. Depuis 2014, l’arrangement tacite « déficit US contre financement dudit déficit par la banque centrale chinoise » bat de l’aile. Les détenteurs chinois de capitaux deviennent libres d’investir où ils le veulent. Ce faisant, ils construisent une prééminence chinoise dans diverses technologies d’avenir. Et ils ne se précipitent plus aux Etats-Unis. Le découvert US atteint des proportions vertigineuses. La haine de la Chine aussi.

* 28 mai – Trois, quatre, puis six, puis sept, onze jihadistes français déférés devant la justice irakienne ont été condamnés à mort. La décision sera réexaminée en appel. Certains viennent de Syrie, arrêtés par les Kurdes. Bagdad n’a pas vraiment de juridiction sur eux. Non sans mauvaise foi, nos autorités prétendent vouloir se démener pour qu’une exécution leur soit épargnée. Il eut été plus simple de les juger en France. Personne ne s’y serait opposé… sauf le gouvernement français qui sait pertinemment confier ces affreux à une justice qui pend.

* 26 mai – 51 % des électeurs se déplacent pour l’Europe. Ou contre ? Les deux. En France, le Parti de la préférence nationale maintient son score et passe en tête, les écologistes font un carton, le parti du Lapin aux yeux bleus limite la casse. Comment se fait-il, si le scrutin est européen et entre des formations européennes qu’on ne puisse voter que pour des candidats franchouillards ?

* 23 mai – Theresa May démissionnera le 7 juin, après avoir reçu Trump pour le 75 ème anniversaire d’Overlord. Vu la fourberie des Torries à son égard, elle n’a plus grand chose à craindre du vicelard de la Maison blanche.

* 22 mai – Le « maréchal » Khalifa Haftar invité à Paris. Le premier ministre libyen Fayez El-Saraj l’y a précédé (comme en 2017), mais personne ne croit en la neutralité française dans l’épisode de guerre civile que « l’Homme fort » a rallumé début-avril, provoquant beaucoup de morts dans les faubourgs de Tripoli. Un hélicoptère français est « allé au tapis » avec des soldats de nos opérations spéciales. Pas de cérémonie à leur mémoire. Des conseillers militaires et,plus que probablement, des armes… nous voilà encore fauteurs de guerre ! Et, au Sud, les islamistes libyens prospèrent sur ce terreau ! Comme si les bourdes faites en 2011, contre Kadhafi, devaient forcément être rééditées… Ne nous resterait-il que ce petit pouvoir de nuisance pour exister, en embêtant les Italiens et l’ONU !

* 21 mai – Appel d’Amnesty International : « Le 26 mai, le taux d’abstention risque d’être élevé. Tout indique que la peur de l’étranger, du terrorisme, de la précarité, vont être des armes de séduction massives utilisées par certains pour attirer des citoyens inquiets. En Pologne, en Hongrie, en Italie et aussi en France, des responsables politiques remettent en cause nos valeurs fondamentales, divisent et stigmatisent en prétendant vouloir protéger la nation. Une Europe respectueuse des droits humains reste pourtant un idéal défendu ardemment par la société civile. Les députés européens  ont pour leur part un rôle majeur dans la protection et l’avancement des droits humains, en Europe, mais aussi en France, ou dans leur déconstruction. De nombreux citoyens, y compris les plus jeunes, se mobilisent pour redonner du sens à l’idéal européen en défendant les principes qui l’ont fondé : solidarité entre les peuples, respect des libertés fondamentales, équité ».    OK, il n’y a plus beaucoup d’auditoire pour écouter ça, mais c’est pourtant vrai !

* 20 mai – Lombok (Indonésie) Félix Dorfin, un français de 35 ans,  été condamné à mort par le tribunal de Mataram, ce lundi 20 mai 2019, pour trafic de drogue. Le parquet  n’avait requis « que » vingt ans de prison et une amende de 700 000, dollars, mais le juge a été au delà, pour faire un exemple. Il rejoint das le  »couloir de la mort » son compatriote, Serge Atlaoui. Le président indonésien est civil et plutôt démocrate. Il vient d’être réélu. Mais la peine de mort lui tient lieu de coquetterie machiste, elle nourrit sa popularité. Quel gâchis !

* 19 mai – Le Seawatch III, navire d’une ONG humanitaire allemande a osé débarquer 43 naufragés en Sicile. Les autorités italiennes arguant de leur politique d’interdiction du patrouillage en Méditerranée saisissent le bâtiment. En tel cas, le droit maritime implique illico le débarquement des passagers. Débarquement qui rend fou de rage Matteo Salvini, qui engueule son collègue ministre des transports. On vous le disait : les exilés sèment la crise ! https://oursongeopolitique.blog/2018/06/29/1994/

* 17 mai – « Avant même les résultats des élections européennes, on peut affirmer que l’influence française va encore régresser à Strasbourg », dixit Le Point. « Attribuer une victoire nationale à Emmanuel Macron ou à Marine Le Pen, c’est passer à côté de l’essentiel : la France a déjà perdu les européennes ! Mais elle est habituée, c’était déjà le cas lors du précédent scrutin il y a cinq ans… En juin 2014, le Front national avait envoyé à Bruxelles 24 députés sur les 74 sièges réservés à la France, amputant d’emblée de 30 % l’influence française à Strasbourg. En effet, les députés FN ne comptent pour rien dans l’hémicycle européen ». Si, quand même, ils servent à nous faire compter pour rien, nous les Français !

* 16 mai – On n’entend plus d’écho des printemps algérien et soudanais. A Alger, après les services secrets et les oligarques liés au clan Bouteflika, c’est à des personnalités nettement plus démocratiques que s’en prend la justice. L’arrestation de Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs, inquiète l’opinion publique. Le chef d’état-major, Ahmed Gaïd Salah, à l’origine du durcissement sécuritaire en cours, ne réglerait-il quelques comptes sur le dos de la revendication populaire de changement ? La tournure des évènements est comparable, à Karthoum, où l’armée a tiré sur la foule. Attendrons-nous l’arrivée de fugitifs persécutés à nos portes pour dire quelque chose de plus intelligent que  »la frontière est fermée ! » ?

* 14 mai – Détroit d’Ormuz : 2700 pétroliers y transitent chaque année. L‘Iran en aurait-il fait  »saboter » quatre, récemment à Foujeyra ? Tempête dans un verre d’eau ou vraie alerte, l’enquête, de toute façon, ne dira rien. Il y a comme une envie d’en découdre, du côté américain.

* 13 mai – Syrie : Les djihadistes de Hayat Tahrir Al-Cham – HTS, ex-branche syrienne d’Al-Qaida – ont lancé hier un appel à prendre les armes pour défendre leur bastion d’Idlib. Depuis deux semaines, l’aviation russe et les forces de Bachar Al-Assad  s’acharnent à bombarder cette zone  « rebelle » syrienne abritant une population civile de trois millions d’âmes. L’offensive piétine un accord Turquie-Russie de septembre 2018, qui sanctuarisait Idlib en zone tampon, exempte de toute opération militaire. Selon les Nations unies, l’offensive a fait 180 000 déplacés en 10 jours. L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) fait état d’au  moins 120 morts. S’ils devaient un jour échouer jusqu’en Europe, les survivants – femmes et enfants en tête – seraient-ils reçus en islamistes, terroristes, parasites ou acteurs du  « grand remplacement » ?

* 12 mai –  Trois journalistes harponnés par la DGSI pour  « compromission du secret de la défense nationale ». Leur crime ? Avoir diffusé un rapport « secret défense » de la DRM déniché par Disclose et qui établit, cartes à l’appui, que les armes françaises vendues à l’Arabie saoudite et aux Emirats Arabes Unis sont techniquement utilisables contre les populations civiles du Yémen. On le savait, mais nos militaires font mentir notre président … à moins qu’ils soient seulement lassés de voir la politique extérieure de la France dictée par les ingénieurs généraux de l’Armement, en leur faisant porter le chapeau à eux. Le commerce, que voulez-vous, prime sur nos vrais intérêts de défense et sur le droit international ! Rien de nouveau. 17 ONG et le monde des media dénoncent les  »menaces pesant sur la liberté de la presse » en France. Certes. Mais est-plus ou moins grave que d’être citoyen d’un pays présumé complice de crimes de guerre ? Spleen…

* 11 mai – Lu, dans Le Point :  « Quand l’Europe ouvre la bouche, c’est pour bâiller« . C’est ce qu’écrivait  François Mitterrand, en 1977, dans l’hebdomadaire socialiste Unité.  »Quarante-deux ans plus tard,  quand on parle de l’Europe, ce sont les Français qui bâillent. La campagne des européennes débute vraiment, mais le scrutin du 26 mai n’intéresse que les candidats – pas moins de 34 listes ! » Je m’endors …

* 10 mai – Les Etats-Unis portent à 25 % leurs droits de douane sur 5 700 produits chinois, empochant un bonus de 200 mds de dollars (178 mds d’€uros). Aussitôt, la Chine annonce des « contre-mesures adaptées », sans autre précision. Trump la menace d’ imposer à  25 % d’autres biens chinois non-taxés, ce, pour un montant de 325 mds de dollars. Autant le commerce mutuellement accepté consolide la paix (n’en déplaise aux prophètes de l’autarcie), autant les bras de fer, les sanctions ad eternam, les blocus commerciaux, comme armes de domination, attisent les guerres à venir.Voyez les années 1930! – Des canons français « César » embarqués au Havre (ou ailleurs) : destination l’Arabie Saoudite ! L’ACAT dénonce une nouvelle violation, par la France, du Traité sur le Commerce des Armements, de la directive européenne éponyme, du droit humanitaire …  »Pas de problème », dixit le Président (depuis la Roumanie), il s’agit de « soutenir un pays allié, luttant contre le terrorisme« . Une alliée,… la patrie du wahabisme, principal source de financement du jihadisme salafiste à travers le monde ? Terroristes, les houtis, qui sont chez eux et défendent des intérêts qui nous échappent largement ? Terroristes, les millions de civils yéménites occupés, affamés et bombardés depuis quatre ans, par des armes (notamment) françaises ?

– Nuance. Les armes en question sont, certes, déployées sur la ligne de front du Yémen. Mais le très pacifique et éthique régime du prince Salman (que beaucoup qualifient d’assassin) a rassuré notre magistrat suprême : en principe, ça tape sur des agglomérations mal-pensantes, pas spécifiquement sur des êtres humains civils. Ouf ! Si la France contribue à des crimes de guerre, c’est uniquement parce qu’on a omis de l’en informer précisément… voilà qui la dédouane,  « à la connaissance », tout aussi incertaine, de Mme Parly !

* 9 mai – Bonne et heureuse Saint Schuman, les amis ! Aujourd’hui, on est censé célébrer l’anniversaire de  notre brave vieille Europe, qui a l’âge de nos grands-mères. – Pour l’occasion, la majorité présidentielle publie  son programme en vue des élections au Parlement de Strasbourg. Deux  »engagements » tirés du lot : (1) une « Europe verte », dont la transition serait financée par une banque européenne sur le climat, … branchée sur la BEI ?;  (2) un financement européen des infrastructures et services nécessaires à l’accueil des demandeurs d’asile, par compensation dans l’attribution des fonds structurels, entre les Etats-membres de l’UE ouverts aux exilés et les plus rétifs, ceux retranchés dans leur identité « chrétienne » (pas très chrétienne, en fait !). Bonus : les expulsés du monde devraient pouvoir postuler une protection auprès du pays européen de leur choix. On rêve de voir disparaître l’absurdité suprême du règlement de Dublin. Doit-on croire que le projet présidentiel de voir se rallier à lui la sphère « ni gauche, ni droite » des députés européens ne finira pas en coup d’épée dans l’eau ?

* 8 mai – L’administration américaine dénonce des « attaques imminentes » de l’Iran contre ses intérêts au Moyen-Orient. De son côté, la République islamique adresse aux Européens une injonction à lever, sous 60 jours, les restrictions pratiques entravant le fonctionnement des secteurs pétrolier et bancaire iraniens, en conséquence du blocus américain. Dans la négative, Téhéran renoncerait à certaines auto-limitations de son programme nucléaire, acceptées lors de l’accord de juillet 2015 (dénoncé par l’administration Trump). Les Européens rejettent l’ultimatum. Bien ! Est-ce que quelqu’un comprend ce genre de bluff ? Ne serions-nous pas « l’idiot utile » des protagonistes ?

* 7 mai – Caracas. La tentative de Juan Guaido de rallier à lui les forces armées semble avoir fait long feu. Malgré l’aide humanitaire dépêchée par les Etats-Unis – dont ils ont férocement besoin – les opposants vénézuéliens hésitent à jouer le rôle de la piétaille, pour Trump. Un point marqué par le calamiteux Nicola Maduro, qui, comme son alter ego nord-coréen, n’hésite pas à secouer le cocotier américain, pour en tirer une riche moisson de bourdes. Un message capté par Téhéran ?,  par la Chine ?, par l’Europe ?

* 6 Mai – Début du Ramadan. Jeûner est un acte d’intériorisation et d’autodiscipline. Respect. C’est aussi une façon de prendre soin de sa santé. Respect, encore. Que ce soit carême ou détox, c’est intime et ça se doit de rester discret. Alors, en faire un spectacle, une obligation pour les autres et quasiment un motif de guerre civile, c’est d’une stupidité sans nom (ou alors, nommée « hypocrisie »). Quels que soient leur origine, nationalité ou croyance, qu’on laisse en paix ceux qui continuent de s’alimenter normalement, parce que l’abstinence ne leur apporte rien de bon !

*5 mai – Les Etats-Unis envoient le groupe aéronaval du porte-avions USS Abraham Lincoln croiser au large de l’Iran. Pour punir Téhéran d’avoir rompu ses engagements de modération nucléaire… Il pourrait y avoir une alerte de ce côté là mais cela ne dit pas tout. Le locataire de la Maison Blanche qui a renié, l’an dernier, la  « paix » conclue avec la république islamique en juillet 2015, s’ingénie à pousser à la faute le régime des mollahs et étrangle son économie par impérial caprice.

*4 mai – Les programmes nucléaire et balistique iraniens sont, certes, préoccupants. Mais avouons que la France de la IVème République, du général de Gaulle et même celle de Jacques Chirac ont vécu le même genre de  »cavalier seul nucléaire » que l’Iran, condamnations onusiennes y compris. Ce pays de 80 millions d’âmes revendique une stature stratégique pas moindre que celle de la Corée du Nord. Trump ne chercherait-t-il pas aussi à  bichonner Netanyahou, l’ami intime qui a toujours besoin d’une « bonne petite guerre » pour contrôler son gouvernement ? Ou alors, à faire savoir à Kim Jong-Un que ses frasques balistiques seront « payées » par d’autres, par cette jeunesse iranienne éduquée et plutôt sympa ? … à marquer le début du ramadan ? … à faire peur à Maduro ?…  juste à se faire plaisir ?

* 3 mai – A quand la canonnière USS Trump descendant le Yang-tsé, pour pulvériser l’industrie chinoise et tuer dans l’œuf la 5 G version Huawei ?  « Tintin au Congo » parait hyper-progressiste, en comparaison !

Brèves d’avril 2019

*15 avrilNotre Dame s’est en partie consumée. Emotion initiale légitime et sincère, même pour l’Ours. Mais la restauration va aller bon train et le patrimoine va être sauvegardé. Ouf ! En attendant, certains en profitent pour se faire mousser et pour jouer les sauveurs admirables (élus ou fortunés). La discrétion n’est pas au rendez-vous et beaucoup de médias nous  »décervellent » avec leur buzz assourdissant. Pourtant, le monde et ses misères sont toujours là. Quand va-t-on être autorisé à se réveiller ?

* Avril 2019Baghouz, le dernier bastion de Daech, est tombé. Bravo, les Kurdes ! Une grosse centaine de jihadistes français reste sur le carreau, sous contrôle des libérateurs… Que ceux-ci se débrouillent, l’Etat n’en veut plus. Il est vrai que la plupart des terroristes masculins sont morts au combat (en France, c’est généralement aussi le cas de ceux qui ont été pris sur le fait). La justice française n’est pas l’enfant  chéri de la lutte anti-terroriste et elle peut rarement demander des comptes quand la mitraille l’a précédée. D’ailleurs, c’est aussi vrai pour leurs épouses qu’on ne veut pas voir rentrer. Drôle de façon de remercier les Kurdes, eux-mêmes menacés par les tanks d’Erdogan. Et les enfants ?  Peut-être, au cas par cas… pour les plus jeunes, si les grands-parents font du tapage médiatique et que les services sociaux daignent répondre à l’appel… On se croirait revenu  en 2016 et  à l’esprit de la  »déchéance de nationalité ».Que le Moyen-Orient se débrouille avec les rejetons français !

* Pâques 2019 – On reste dans la géopolitique. Mais l‘Ourson, on vous l’a dit, a grandi, depuis 2015. Son regard sur le monde est plus grave mais il reste humaniste (il ne fait pas de différence entre humain et ours) et optimiste. Le nom de domaine de son blog a évolué. Il profite du nouveau support pour ouvrir une page de « brèves ». Un fil de pensée au jour le jour, qui fait l’école buissonnière… Le produit le mieux mouliné est à trouver dans les articles. L’Ourson a grandi. C’est désormais « l’Ours »… le monde continue à tourner dans l’urgence.