L’encagement indécent des exilés

1 – Vous connaissez sans doute La Cimade et son engagement pour le droit des étrangers, depuis la fin des années 1930. Une de ses missions est d’intervenir dans plusieurs lieux d’enfermement, centres de rétention administrative comme prisons. L’association est présente à ce jour au sein de 8 centres de rétention ( Guadeloupe, Bordeaux, Hendaye, Matoury, Mesnil-Amelot, Rennes, La Réunion et Toulouse) et dans 75 établissements pénitentiaires. Grâce à cette double fenêtre, elle observe une porosité croissante entre ces deux formes d’enfermement. Elle assiste à la multiplication des cas de double peine, s’agissant de personnes qui, à leur sortie de prison -peine purgée-, se voient (ré)enfermées en centre de rétention. En sens inverse, de plus en en plus d’étrangers enfermés en rétention finissent entre quatre (autres) murs pénitentiaires. De ce fait, l’ONG est à même de quantifier le phénomène de manière empirique et d’en tirer la synthèse infographique ci-jointe :

– 2 – Un autre décompte – introuvable, celui-ci – serait celui des exilés dits  »dublinés » (soumis aux dispositions du règlement de Dublin sur le pays unique d’asile en Europe). Pour leur malheur, ils ont manqué un rendez-vous avec l’administration ou n’ont pas reçu l’avis de convocation de celle-ci. Déclarés illico  »en fuite », les voilà privés de toute ressource pour survivre (l’allocation ADA de 11 €/jour) et même d’accès aux soins. Ils sont, en principe, recherchés par la police comme délinquants. Se cacher plusieurs années avant de tenter une réapparition risquée ou errer à travers l’Europe sans destination, tel est le choix qui leur est alors donné: celui de la clandestinité dans les deux cas et des expédients criminels ou dangereux. Administrativement, leur cas est réglé et cela  »fait du chiffre » pour la police (les braves gens s’en satisfont). Le système « France » qui est redevable d’une politique aussi calamiteuse. Il conduit ces « paumés du monde » à nous voir en ennemis, après avoir tout attendu de nous. Nous perdons délibérément leur trace sur nos radars statistiques et sociaux. Alerte de sécurité ! Combien et où sont-ils ? Nous avons lancé des dizaines de milliers de boomerangs dans toutes les directions, qui vont forcément nous revenir en pleine figure !

  • Remerciements aux sources de La Cimade à l’origine de l’information en 1 – et  toute mon appréciation pour leur travail.

Creuser le sujet : https://oursongeopolitique.blog/2017/10/26/la-france-de-m-collomb-fait-le-grand-menage-chez-les-exiles/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s